sois belle & tais toi_d.seyrig

𝚏𝚛𝚊𝚗𝚌𝚎 𝟷𝟿𝟽𝟼 // d. seyrig, figure marquante du collectif de femmes les insoumuses, auprès de carole roussopoulos & ioana wieder, s’entretient avec vingt trois femmes vingt trois comédiennes vingt trois actrices qui n’eut été des empêchements d’être femme du carcan sociétal de la barbarie binaire perpétuée dans les années soixante n’auraient pas joué la comédie à se faire belles & bonnes charmantes & séduisantes vingt trois femmes qui se prêtent au jeu de s’imaginer hommes mais les hommes eux ne jouent pas la comédie ils dirigent voyagent ne serrent pas les jambes dorment à la belle étoile arpentent la nuit les murs les tours d’ivoire les bancs d’université n’empêchent pas les volants de la jupe de remonter trop haut ils gravissent les jambes & les échelons ils ont le physique de l’emploi qui n’est pas de plaire à papa ou à monsieur ils ont le luxe de ne pas se casser les mâchoires pour faire joli si j’avais été un homme disent-elles je serais moi-même sans entraves sans la peur le besoin l’impression intériorisée que la seule liberté dont je dispose est celle d’une sécurité assurée de l’extérieur depuis une autorité convoitée adulée portée aux nues qui me possède d’être l’autre dont je crois avoir besoin possédée d’être dépossédée par l’esprit du temps (zeitgeist merci hegel) faire l’histoire en se maintenant de plein gré hors d’elle il y a de quoi sortir de soi-même

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s